L’optimisation de vos liens internes peut améliorer considérablement votre trafic SEO. Malheureusement, les liens internes sont très difficiles à optimiser manuellement. La plupart des outils d’optimisation des liens internes ne fonctionnent pas parce qu’ils sont basés sur des mots-clés et non sur des sujets. Heureusement, Inlinks.net change tout cela, en construisant un graphique de connaissance de votre site web et en automatisant l’optimisation des liens internes. En même temps, vous gardez le contrôle total du processus et des conditions à respecter.

Comprendre le PageRank interne

Bien que Google n’en parle plus autant de nos jours, chaque URL dans leur index est toujours associée à un score de PageRank. Vous ne pouvez pas voir à quoi cela ressemble de nos jours, mais les algorithmes de Google peuvent accéder facilement à cette valeur lorsqu’ils essaient de faire correspondre les requêtes des utilisateurs avec (votre) contenu. Grâce à une utilisation judicieuse des liens internes, vous êtes en mesure de pousser la majorité de ce Pagerank vers les pages de destination les plus importantes de votre site web. Celles que vous voulez que les moteurs de recherche classent dans leurs SERPS (Résultats de recherche) !

Le PageRank thématique donne un contexte supplémentaire

Plus subtile que le PageRank interne nous retrouvons le concept du Pagerank thématique (Topical Pagerank). Le seul outil sur le marché qui permet de mesurer ce paramètre (à ma connaissance) au niveau mondial est le Topical Trustflow de Majestic. InLinks, cependant, peut optimiser le Topical Pagerank avec une précision impressionnante. En effet, il peut relier des sujets entre eux, même s’ils sont brièvement abordés dans une page, plutôt que d’être le sujet principal de l’article.

Quelle est la structure idéale des liens internes ?

Ce qui suit est un excellent processus pour optimiser les liens internes :

1 : Construction d’un graphique des connaissances

Si la manière dont vous présentez la navigation de votre site a un impact sur la capacité de Google et de Bing à l’explorer et à le comprendre, le véritable contexte se trouve dans les mots du corps de la page. La structure idéale des liens doit d’abord établir un graphique de connaissances du site. Pour ce faire, Inlinks lit tout le contenu et l’analyse au moyen d’un algorithme puissant de traitement du langage naturel (NLP).

A KNowledge Graph of Inlinks.net
Le Graphique des Connaissances d’InLinks.net

2 : Associer chaque sujet important à une seule page de destination

Dans tous les cas de figure, il ne peut y avoir qu’une seule page en haut des pages de résultats d’un moteur de recherche. Même si les seules pages sur Internet étaient les vôtres, Google devrait quand même faire figurer une URL en haut et ordonner le reste. Il est donc logique de ne pas laisser cela au hasard. En associant le sujet à une page de destination ou à une URL spécifique, vous lancez le processus d’optimisation de vos liens internes. Si cette étape importante n’est pas réalisée, votre LINKING interne risque de manquer de clarté. InLinks rend ce processus vraiment facile ! étant donné que le logiciel InLinks est capable de construire un graphique de connaissance du contenu de votre site, il est facile de sélectionner une seule page qui sera la pierre angulaire du contenu du sujet. Cette association peut se faire sur le graphique lui-même, en sélectionnant une page correspondant au sujet. L’association d’un sujet peut également se faire au niveau de la page, soit en sélectionnant un sujet dans les menus déroulants proposés, soit en citant directement un article de Wikipédia.

This image has an empty alt attribute; its file name is image-10.png
Association thématique dans le Graph des Connaissances (InLinks.net)

3 : Lier toutes les autres mentions d’un sujet à la page de destination principale

Cela prendrait potentiellement des jours de travail manuel. Heureusement, Inlinks fait tout cela pour vous ! Il intègre ensuite les liens en utilisant Javascript.

This image has an empty alt attribute; its file name is image-11-1024x231.png
Optimisation des liens internes (InLinks.net)

Erreurs les plus courantes en matière d’optimisation des liens internes

1 : Ne comptez pas sur les liens de navigation

Les liens de navigation manquent de contexte car il s’agit généralement de liens sans autres mots explicatifs autour d’eux. Pire encore… en supposant que les liens de navigation renvoient à des concepts différents, c’est le seul endroit du site web où les liens ne sont PAS contextuellement liés entre eux. Les liens de navigation aident certainement les moteurs de recherche à découvrir du contenu et peuvent également faire partie du calcul du PageRank. Le contexte, cependant, provient du texte qui entoure les liens dans le corps du texte principal.

2 : N’essayez pas d’utiliser les tags NoFollow sur les liens internes (Ceci peut être controversé)

Les tags NoFollow indiquent aux moteurs de recherche qu’ils ne doivent pas faire confiance à un lien simplement parce que vous l’avez inséré dans votre texte. Cela ne veut pas dire que la page cible est MAUVAISE, mais que vous ne pouvez pas donner du poids à sa crédibilité. Certains SEO ont joué avec l’idée d’essayer de manipuler le PageRank du site en ajoutant des tags NoFollow. Par exemple, vous pouvez décider que la page de la politique de confidentialité de votre site n’a pas vraiment besoin d’autorité, alors pourquoi ne pas “NoFollow” tous les liens vers cette page, afin que l’autorité reste sur les pages principales. Bien que l’on puisse dire que cela fonctionne dans ce cas, je pense qu’il est probable que des erreurs seront commises. Si les liens vers la page cible sont tous non suivis avec succès, alors les liens EN DEHORS de cette page seront également sans valeur. À mon avis, la perte de liens internes contextuellement pertinents dans le corps du texte est plus dommageable que la petite quantité de PageRank dirigé vers la page non désirée.

3 : Ne pas relier le contenu principal avec trop de sujets

Habituellement, les pages les mieux classées sont centrées autours un ou deux sujets principaux dans le meilleur des cas. Si vous essayez d’en faire trop avec d’un seul bloc de contenu, vous allez générer des liens internes qui risquent de réduire la clarté contextuelle plutôt que de l’augmenter.

4 : Ne pas trop optimiser le texte d’ancrage

C’est le problème qui a mis en difficulté la plupart des autres outils d’optimisation des liens internes. La configuration créait généralement des liens de correspondance exacts. Ces liens ne sont pas aussi bons qu’un outil d’optimisation qui crée d’abord un graphique de connaissances et l’utilise pour relier les points. L’approche InLinks.net construit une structure de liens plus naturelle qui est compréhensible aussi bien par les humains que par les machines.

Commencez à Optimiser Automatiquement la Structure des Liens Internes de votre Site en Créant votre Compte GRATUITEMENT sur InLinks !

Check this out by @Inlinksnet

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *