L’utilisation d’un simple processus d’obtention des tendances d’un sujet dans votre stratégie de contenu peut vous donner 100X plus d’impact que votre intuition seule. Dans la plupart des secteurs d’activité, vous cherchez à utiliser vos ressources de manière efficace. Mais lorsqu’il s’agit de la rédaction de contenu, nous appelons cela en quelque sorte une activité créative. Nous estimons souvent qu’il ne faut pas se perdre dans la “recherche des tendances”. C’est une erreur logique, facile à corriger.

Nous utilisons les gains de productivité pour affiner notre activité commerciale en permanence. Sinon, nos entreprises échouent. Faites donc attention aux gains de productivité dans la rédaction des contenus. Les tendances d’un sujet peuvent être trouvées en quelques secondes et l’impact peut être spectaculaire, comme le montre ce billet.

Pourquoi les tendances d’un sujet sont-elles si importantes ?

Lorsque des entreprises se lancent ou se développent, l’une des manifestations de l'”expansion” est le contenu utilisé sur le site web. Pour d’autres entreprises, comme le journalisme ou même le blogging, le contenu écrit EST le principal capital de l’entreprise. Si vous jugez mal la tendance de votre secteur, vous en paierez le prix avec des faux départs et des lancements ratés. Lors de la création d’une fonctionnalité ou d’un plan d’entreprise, les entrepreneurs peuvent commencer par placer l’intuition et l’innovation au cœur de leurs idées. Mais ils utilisent les tendances pour minimiser le risque d’échec et maximiser la taille de l’opportunité de marché. Si l’on considère certains “échecs” spectaculaires dans le monde des affaires, il est souvent facile de voir ce qui a mal tourné. Il est également facile de voir comment on aurait pu faire les choses correctement. Je suis attiré par un exemple très anglais du C5 de Clive Sinclair. Voici un voyage dans le temps :

Pourquoi une étude des tendances est importante

Le Sinclair C5 de 1985 n’est pas si différent de l’idée d’un vélo électrique de 2020. Un véhicule à batterie. Mais si l’étude des tendances de ce marché avait été lancée, ils auraient constaté que tout le monde se sentait PREOCCUPÉ de conduire sur des routes londoniennes très fréquentées dans un véhicule si proche du sol. Ils se sont sentis encore plus effrayés lorsqu’ils ont vu qu’il n’y avait pas de volant ou quelque chose ressemblant à un guidon. Ce n’était pas si mal, et dans le monde des voitures tout électriques, croyez-le ou non, la Sinclair C5 fait son retour avec certaines des leçons apprises.

Pourquoi il est important d’étudier les tendances pour créer un “contenu” ?

l’analyse des tendances d’un sujet vous donner une longueur d’avance

Quand je me suis réveillé aujourd’hui, j’étais sûr que j’allais écrire sur les “audits de contenu”. C’est ce que InLinks fait si bien, c’est-à-dire auditer le contenu existant pour l’améliorer.

Market trend data for the topic "Content Audits"
Analyse de tendances pour le sujet “Audits de contenu”.

J’aimerais maintenant me classer pour l’expression “audits de contenu” (Content Audits en Anglais), mais il semble qu’environ 50 personnes par jour s’occupent de cette problématique dans toute la langue anglaise. J’espère y arriver, mais environ 30 secondes d’analyse des tendances de ce sujet m’ont guidé vers des choix beaucoup plus intéressants.

Comment j’ai décidé sur quoi écrire, en utilisant l’analyse des tendances

En analysant les tendances de ce sujet, je suis en mesure (j’ai confiance) de démontrer comment notre outil résout un point problématique. Un meilleur choix de sujet devrait trouver un écho auprès d’une audience potentielle beaucoup plus large. Voici cette audience :

Market trend data for the topic "market research".
https://inlinks.net/trends/topic?n=Marketing_research

Si les images sont trop peu précises, le “volume d’intérêt” pour le sujet “Recherche Marketing” (Marketing Research en Anglais) est de 160 000. En comparaison, le sujet “Audits de contenu” en compte 1 600. Cela représente 100 fois l’opportunité de marché, découverte en moins de 60 secondes.

L’analyse des tendances pour le contenu vous donne une dynamique

C’est devient encore mieux…

Comme le montre la vidéo, j’ai utilisé l’outil “Tendances du marché” pour faire mes recherches. J’ai choisi un sujet qui suscitait un intérêt croissant (32 % au cours du mois) par rapport à un sujet qui était stable. Si la demande pour consulter ce contenu est en augmentation, alors il y a un déficit de qualité, de contenu à jour que Google peut partager avec ceux qui font des recherches sur le sujet.

Bien sûr, cela est utile pour de nombreuses utilisations d’analyse des tendances, et pas seulement pour la rédaction de contenu.

L’analyse des tendances vous aident à choisir le bon timing

En étant capable de voir la tendance d’un sujet sur une période raisonnablement courte, avec une précision quotidienne, il devient beaucoup plus viable d’intégrer l’analyse des tendances dans vos activités quotidiennes habituelles.

Traditionnellement, l’analyse des tendances était quelque chose que l’on faisait rarement… au début d’une entreprise ou au début du développement d’un produit important. C’est peut-être la raison pour laquelle nous restons réticents à adopter les données du marché au jour le jour ou pour des objectifs à plus court terme. Nous devrions changer cet état d’esprit dès que possible !

Market trend data report (for electric cars)
Bien sûr, la tendance des voitures électriques est en augmentation. Mais faut-il en parler MAINTENANT ?

Poursuivons avec les thèmes électriques, par exemple. Bien sûr, les voitures électriques prennent de l’ampleur au fil du temps, mais l’utilisation des analyses de tendances sur des horizons plus courts est beaucoup plus applicable à la plupart d’entre nous dans notre vie quotidienne. Il semble que l’intérêt pour ce sujet augmente de 12 % en un mois, donc oui – c’est une bonne base pour aborder ce contenu dans le cadre d’une analyse des tendances, mais que se passe-t-il dans un contexte d’actualité lorsqu’un lancement tourne mal ?

Comment les analyses de tendances peuvent réduire les risques liés au lancement d’un contenu (ou d’un nouveau produit) ?

Souvent, lancer un contenu au mauvais moment peut faire toute la différence entre le succès et l’échec. Comparez ces deux graphiques. À première vue, ils peuvent sembler similaires :

market trend data chart (Nissan Z-car)
Tendance Nissan Z-car
market trend data chart (Dodge Ramcharger)
Tendance du Dodge Ramcharger

Il est BEAUCOUP plus opportun d’écrire sur la Nissan Z que sur le Ramcharger, bien que cela ne soit pas évident à première vue. Les deux graphiques montrent des pics d’intérêt soudains. Ils ont tendance à se produire lors du lancement d’un produit ou de la publication d’une nouvelle. Tout d’abord, ne vous laissez pas emporter par la taille du pic (à moins que vous ne soyez Nissan et que vous essayiez de faire passer l’information). L’intérêt, pour moi, est de voir quelle est la nouvelle normalité après le pic. Avec la Nissan Z-Car, le pic est venu avec le lancement d’un nouveau modèle. Nous voyons le pic dans les résultats de Google News :

News results (Nissan Z-car)
Nissan vient de lancer une nouvelle voiture Z-car

Le pic soudain mais temporaire de 140 000 par jour n’est pas vraiment aussi intéressant que la tendance normale qui est de 2 000 par jour AVANT le lancement, comparé à une tendance normale de 4 000 par jour APRÈS le lancement. C’est une augmentation de 100 % de l’intérêt autour de ce modèle.

Comparez cela aux données du Ramcharger. Deux pics, mais avec des conséquences très différentes. Le premier revient à une demande “de fond” accrue après le pic, mais le second pic a entraîné une baisse de l’intérêt au fil du temps. Le lancement de contenu après le premier pic était un bon pari. Le lancement après le deuxième pic aurait été moins efficace.

Exploiter les données dans les analyses de tendances

Le cœur de l’analyse des tendances est constitué par les données recueillies. Dans le passé, pour obtenir des données, il fallait parcourir la rue et poser des questions. Aujourd’hui, il existe une myriade de moyens de recueillir des données très rapidement et à moindre coût.

Sources de Données Marketing de Contenu Gratuites ou à des Prix Abordables

Sondages d’opinion

Les sondages d’opinion sur Twitter ou Facebook sont gratuits et rapides ! Si vous souhaitez uniquement communiquer avec votre écosystème existant, il vous suffit de mettre “le sondage sur le terrain” comme le disait ma série télévisée préférée. Mais n’utilisez pas SurveyMonkey ou quoi que ce soit de TROP complexe pour cela, vous voulez juste savoir sur quoi écrire. C’est UNE question ! Aucun sondage n’est nécessaire !

A Twitter poll
Il faut quelques secondes pour mettre en place un sondage sur Twitter et une journée peut donner un aperçu statistiquement utile

Tendances des sujets

La plupart des graphiques de ce billet proviennent d’InLinks. Vous pouvez obtenir un nombre illimité de graphiques sur les tendances du marché pour seulement 39 dollars par mois, alors pourquoi ne pas disposer d’une ressource aussi précieuse ? Il y a aussi Statista, qui conserve des données de tendances open-source du monde entier pour 59 $ par mois (actuellement en baisse à 39 $ par mois au moment de la rédaction… peut-être qu’InLinks leur a fait peur !?) Google Trends est également utile, et est gratuit.

Générateurs de FAQ (Foire aux Questions)

Une autre approche utile de la rédaction de contenu consiste à entrer dans la tête de l’utilisateur, à répondre aux questions des autres. Quora, un site de questions-réponses, est un moyen gratuit de le faire. Vous pouvez également utiliser leurs données et examiner l’intérêt d’une question pour évaluer le niveau d’intérêt. Une alternative Freemium à faible coût est “Answer The Public” (version payante à partir de 99 $ par mois), mais à ce prix, vous pouvez tout aussi bien utiliser InLinks à nouveau, car vous trouvez d’autres questions et elles sont déjà intégrées au logiciel.

Outils de Recherche de Mots-clés (et pourquoi il ne faut pas les utiliser)

Tout ce billet a été axé sur les sujets sous-jacents que vous devriez cibler, mais ne s’est pas concentré sur l’ancienne approche consistant à “cibler un mot-clé spécifique” (ou une phrase-clé). En effet, Google s’efforce de comprendre les synonymes et les variantes des requêtes de recherche avec la même intention de l’utilisateur. Même Google Trends – un outil gratuit de recherche de mots-clés – a commencé à faire figurer des sujets plus fréquents dans ses données. Mais comprendre des sujets et des mots clés qui sont proches (j’essaie ici d’éviter l’expression “proches sémantiquement”) vous aidera à écrire sur des idées de contenu qui renforcent votre thème central. Pour cela, l’outil d’optimisation du contenu InLinks est un atout qui peut vous permettre d’optimiser facilement 3 ou 4 pages de contenu par semaine pour 39 dollars par mois. C’est suffisant pour la plupart des rédacteurs.

Check this out by @Inlinksnet

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *