Search Pilot a récemment confirmé notre théorie selon laquelle l’utilisation des liens internes augmente le trafic organique. Voici leur rapport

Conclusion Principale

Non seulement ce test a été positif, mais il a été l’un de nos tests les plus significatifs à ce jour, entraînant une augmentation de 25 % du trafic organique sur les pages de catégorie de niveau deux et de niveau trois – soit environ 9 200 sessions organiques supplémentaires par mois.

Citation tirée de l’étude de Search Pilot

Quelques Notes et Observations

Nous ne reprendrons pas l’étude ici, car InLinks n’a pas été directement impliqué dans cette étude. Nous pouvons la lire sur Search Pilot. Elle repose sur le principe que le fonctionnement du PageRank peut encore faire partie de l’algorithme de Google. Pour beaucoup, c’est une preuve suffisante que vous devez étroitement lier votre contenu. Cependant, le test n’a pas ajouté de couche de contexte, car le maillage interne a été fait au niveau de la couche de navigation du site.

La plateforme InLinks ajoute une couche supplémentaire sophistiquée au maillage interne, car elle est capable d’identifier les opportunités de liens internes contextuellement pertinents dans le corps du texte principal. En outre, le lien interne est automatisé (mais les utilisateurs d’InLinks ont la possibilité de modifier ces liens).

Est-ce que les liens internes améliorent le trafic de recherche?

Oui, selon l’étude, les liens internes ont entraîné une augmentation de 25 % du trafic organique sur les pages classées comme pages de “niveau 2” ou de “niveau 3”.

Les liens internes doivent-ils figurer dans le corps du texte ?

Pas selon l’étude, qui a utilisé des liens de navigation pour démontrer l’augmentation du trafic. Toutefois, les liens contextuels sont plus adaptés aux algorithmes de traitement du langage naturel (comme InLinks) et, avec le temps, il est probable que les liens dans le corps principal aient plus de poids et de contexte que les liens de navigation.

Est-il possible d’automatiser les liens internes?

InLinks.net automatise et optimise les liens internes en exécutant d’abord un algorithme de traitement du langage naturel (NLP) sur un site pour comprendre les concepts sous-jacents. Les utilisateurs d’InLinks informent ensuite le système sur les principales pages de base de chaque concept important, puis d’autres mentions sont automatiquement liées par un hyperlien. Les liens sont injectés par Javascript, il n’est donc pas nécessaire de mettre à jour manuellement les liens du site. Vos 20 premières pages sont gratuites.

Check this out by @Inlinksnet

Responsable marketing chez InLinks.net, je travaille dans le domaine du SEO du marketing de contenu depuis 2010.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *